Au début du XXème siècle, des groupes d’individus pratiquaient régulièrement des séances de spiritisme animées par un chef de cérémonie très particulier : le médium. Doué de pouvoirs spirites, le médium était capable de communiquer avec des esprits de toutes sortes. Le plus souvent, ces cercles spirites invoquaient les esprits de défunts.

Fort de son succès, le spiritisme devint une forme d’artisanat attirant toute sorte d’escrocs et de bonimenteurs profitant de la détresse de familles endeuillées. De légères mises en scène, incluant quelques trucages dérivés de la magie de foire, suffisaient à convaincre les plus désespérés. Une prise de vue photographique concluait parfois ces séances apportant « la preuve irréfutable » de l’apparition d’un esprit sous la forme de spectre.

Bien que plusieurs théories se contredisent, ce serait à priori dans contexte qu’apparut l’ORDR (Organisation Radicale et Durable pour le Redressement), sorte de cercle d’intérêt économique, mais surtout ésotérique.

A Roubaix, juste avant que ne débute la Grande Guerre, l’ORDR s’assemblait les mardis de chaque semaine dans l’usine des frères Cavrois, rue Montgolfier. Jusqu’à récemment, on savait peu de choses sur les buts et les objectifs de ces réunions du mardi, mais la découverte récente de certaines archives nous offre aujourd’hui quelques indices.

l’ORDR aurait semble-t-il de nombreux liens avec l’ancien Ordre Des Faux Plaquistes (ODFP). En effet, sur de nombreux négatifs exhumés du passé, on peut découvrir, au cours de séances médiumniques, le célèbre prophète Pépé Fozr qui officiait jadis au nom de l’ODFP. 

Preuve supplémentaire de la parenté entre ces deux organisations à dérive ésotérique : leurs deux théories convergent autour de l’existence des Djinns, esprits maléfiques se révélant aux mortels sous la forme de Christaux de béton géants.

« Mettez de l’ORDR dans vos idées ! » était le slogan quelque peu racoleur de cette société secrète, raillée dans le numéro du 27 mai 1931 du journal satirique Le Canard enchaîné. Jean Pruvost y dessina Pépé Fozr sortant d’un Djinns à la manière du génie d’Aladin et appelant à L’ORDR lors de la grève générale du textile.

Si l’on en croit les textes retrouvés dans les archives de l’ORDR, les spectres révélés par le médium Pépé Fozr lors des cérémonies spirites représentent les sept Djinns Primaires (Satael, Samael, Amabiel, Carmax, Samax,Ismoli & Paffran), tous issus de l’Alter Delta. Ces Djinns, tels des météorites, seraient arrivés sur Terre au début de l’Holocène. Partiellement enfouis aux quatre coins du monde, il serait impossible au quidam, même averti, de pouvoir identifier un de ces Djinns.

Au cours du mois de décembre 2014, Le Non-Lieu présentait en avant première des photographies tirées des négatifs originaux retrouvés dans les archives de l’ORDR, ainsi que de multiples travaux d’études articulés autour des formes Christaliennes des sept Djinns Primaires révélées dans les visions médiumniques de Pépé Fozr.

Vue globale de l'HALCOV de l'ORDR

photographie: Pierre-Emmanuel Rouxel

Représentations des 7 Djinns primaires sous forme de Christaux

photographie: Pierre-Emmanuel Rouxel

AMABIEL (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

CARMAX (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

ISMOLI (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

PAFFRAN (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

SAMAEL (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

SAMAX (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

SATAEL (révélation par le médium Pépé Fozr & élévation supposée par l'ORDR)

ALTER DELTA (Animation de l'assemblage des sept Christaux formant l'Alter Delta)