Suite aux apparitions répétitives de Djinns ces dernières années, de nombreux sites ont été sacralisés et interdits au public en raison de leur instabilité spatio-temporelle.  Les photographies suivantes présentent l'impact physique des déformations quantiques juste après que les apparitions de Djinns se soient dissipées. On constate la plupart du temps des migrations de ces déformations vers des lieux proches des manifestations de ces phénomènes. On parle alors d'écho résiduel. Les lieux impactés par ces échos sont aujourd'hui considérés comme des Nouveaux Temples.

 

Seule une poignée d’élus peut dorénavant accéder à ces Nouveaux Temples. Des cérémonies, aux rites pour le moins mystérieux, sont organisées par l'ORDR. Elles se déroulent chaque nuit de pleine lune. Même s'il est très compliqué d’en savoir plus sur ces cérémonies, il est prouvé que certaines d'entre elles sont présidées par le prophète Pépé Fozr. Ce dernier est notamment connu pour ses travaux autour de la question des Djinns ayant permis d'en évaluer l'importance; l'échelle de mesure utilisée pour déterminer l'intensité des ces phénomènes étant l'échelle de Fozr (UI pfz).

BRIDGANTES

L’écho résiduel du Djinn « Flying Bunker » est né à l’intérieur du tablier du pont Anne de Bretagne, situé non loin du lieu de l’apparition primaire. Le cas de cet écho est relativement exceptionnel car il a engendré une suite d’échos. Ces échos secondaires  sont qualifiés d’échos blancs puisque non générés directement par l’apparition d’un Djinn. Le premier écho de cette suite fut de type Vection Homothétique.

 

 

 

 

La valeur du facteur de cette transformation fut si importante que la Loire disparut sur plus d’une centaine de mètres. Cette rémanence dura environ 48 heures, puis se transforma en un nouvel écho achevant sa migration dans un des sous-sols de la cathédrale de Nantes. Cet écho est aujourd’hui stabilisé, mais sa présence empêche la traversée du tunnel Saint-Félix. Les accès à ce tunnel sont condamnés jusqu’à nouvel ordre.

BLACK HOLLMEN

En juillet 2011, un Djinn de type CHRISTAL et de couleur noir fut aperçu à l'intérieur de la structure du tremplin de saut à ski d’Hollmenkollen, situé dans la banlieue d’Oslo. Son apparition entraîna une distorsion axiale et homothétique de type Vection Homothétique, repliant alors l’espace-temps au beau milieu d’une immense prairie fleurie. L'écho résiduel a pris place à l'endroit exact où le Djinn est apparu, laissant ainsi intacte la Vection originelle.

 

 

 

 

Les membres de l'ORDR n’hésitent pas à voir dans ce Djinn le signe annonciateur des attentats d’Oslo et du massacre d’Utøya qui eurent lieu quelques jours plus tard. Les détracteurs de cette société vouant un culte aux Djinns pensent au contraire que c'est ce phénomène qui est à l'origine de la démence d'Anders Behring Breivik, l'auteur des attentats norvégiens. En effet, ce dernier aurait été exposé à la manifestation du "Black Hollmen" pendant plus de 20 heures.

BRUX VOX

Un après-midi de mars 2008, un Djinn de type CHRISTAL se forma au beau milieu d'un pavillon provisoire construit au pied de l’Atomium de Bruxelles. Sa taille (environ trois mètres de haut pour une longueur de cinq mètres d'après les témoignages recueillis) et sa durée d'apparition (cinq minutes) étaient relativement faibles comparées à celles de phénomènes similaires déjà observés (3 sur l'échelle de Fozr). La déformation spatio-temporelle résultante de l'apparition de ce Djinn était de type VOX (matrice de convolution quantique entraînant une fragmentation spatiale de base cubique). En dehors des habituels chocs psychologiques constatés dans ce genre de fait, aucune des personnes présentes n'a été victime de perturbations quantiques. L'écho résiduel de cette apparition a été retrouvé dans une des sphères de l'Atomium. Le 25 mai 2008, suite à un auspice ayant mal tourné (crash d'un Boeing 747-200 cargo de la compagnie américaine Kallita Air), l'ORDR a interdit définitivement l'accès à la sphère de l'Atomium contenant l'écho.

STONE SNAKES

Le 1er avril 2008, soit à peine quelques jours après l’événement de Bruxelles, une apparition de Djinn eut lieu aux Pays-Bas. C’est dans le campus étudiant De Uithof de la ville d'Utrecht que de nombreux témoins ont pu observer, pendant environ un quart d'heure, un Djinn de type SNAKE, provoquant un bouleversement quantique de type Vection Inversée (inversion spatiale des horizontales et des verticales des espaces impactés). Dès les premières secondes, un premier rhizome de serpents de béton se calcifia au sol, puis un second vint remplir le ciel formant un ensemble de nuages menaçants. Les mouvements provoqués par ces modifications quantiques firent basculer pour la première fois une personne dans un repli espace-temps. Maritje Voorbij, étudiante en sciences sociales, revint de sa translation supra physique amnésique et accompagné d'un éléphant. L'ORDR l'a depuis recueilli dans sa communauté. L'éléphant, lui, a été emporté dans l'écho résiduel ayant migré dans les fondations du Domtoren. Notons que de récentes études ont démontré une relation entre ce phénomène et l'apparition des premiers éléphasmes.