BLUE COAL est une installation aux allures de club underground qui se décline dans la dominante bleue du fameux « bleu de travail ». Elle projette le spectateur sur les lieux d'un crime non résolu dans un mouvement de travelling bref et violent. Des masques à gaz bleus suspendus à de longues chaînes métalliques dansent au gré du vent à l'intérieur d'une cheminée de brique haute de 35 mètres. Ces masques bruyants et flottants regardent un sol jonché de charbon bleu d'où sortent les ossements bleus d'un travailleur acharné. La scène de crime est cerclée d'un mystérieux néon bleu épousant les irrégularités du périmètre intérieur de la cheminée.

Cette installation, de part son titre, son approche cinématique et son rapport à la violence, fait référence au film à énigme Blue Velvet (1986) de David Lynch. Dans BLUE COAL, la question posée est : « Pour qui travaillait-il vraiment ? », car cette installation interroge la condition du travailleur asservi à une tâche dont il ignore les véritables enjeux. Maillon d'une chaîne infinie, au milieu du bal masqué du cercle fermé des sept pouvoirs, le travailleur va au charbon, perd ses plumes et tombe au fond du trou. Pour qui, pour quoi, il ne le saura jamais.

BLUE COAL a été présenté lors de l'exposition
"BLEU DE TRAVAIL"
du 19 septembre au 04 octobre 2020 au Non-Lieu à Roubaix.